Orthèses d'avancée mandibulaire

L’orthèse d’avancée mandibulaire est un dispositif fonctionnel indiqué dans les troubles ventilatoires obstructifs du sommeil, représenté par deux gouttières dentaires solidaires et articulées entre elles dont la fonction est de maintenir en propulsion la mandibule pendant le sommeil, permettant ainsi une meilleure circulation de l’air dans les voies aériennes supérieures. 

Cette méthode est réservée aux ronfleurs isolés ou aux patients présentant un Syndrome d’apnées du sommeil d’origine obstructif de grade léger ou modéré, en l’absence de surpoids d’antécédents lourds, ces éléments devant faire préférer alors un traitement par Pression Positive Continue, plus adapté et plus sécurisant.

Cette solution est particulièrement indiquée dans le cas d’origine purement fonctionnelle et donc chez des sujets ne présentant pas d’obstacle anatomique. En effet, l’avancée de la mandibule, en entrainant avec elle l’ensemble du plancher buccal et de la langue qui est tractée en avant et contractant le voile du palais, lutte contre l’obstacle fonctionnel pendant le sommeil représenté par les conflits entre un voile du palais hypotonique et une base de langue ayant tendance à chuter à l’arrière du pharynx, facilitant ainsi la respiration et limitant les turbulences à l’origine des ronflements. 

La technique est bien évidemment limitée par des contraintes anatomiques imposant un état dentaire satisfaisant avec absence de mobilités dentaires, et un bon articulé dentaire avec une bonne laxité de propulsion. 

L’orthèse d’avancée mandibulaire à visée médicale pour les cas de pathologies respiratoires nocturnes de type syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil ou apparentées est confectionnée par un prothésiste dentaire spécialisé, à partit d’empreintes dentaires complètes réalisées en cabinet. Réalisée dans ces conditions précises, elle est prise en charge par les caisses de sécurité sociale, sous réserve de demande d’entente préalable établies par un praticien du sommeil, en vue de remboursement. Elle doit alors être précédée d’une évaluation du sommeil par polygraphie ventilatoire nocturne. Elle nécessite le plus souvent un à plusieurs réglages ou « titrations » en vue d’obtenir le résultat escompté, qui devra toujours être vérifié au moyen d’un enregistrement polygraphique nocturne final avec l’orthèse. 

Il existe certaines orthèses standard accessibles dans le commerce, non remboursées par les organismes de sécurité sociale, car présentant un volume tel qu’elles sont le plus souvent mal tolérées en raison de douleurs, hypersalivation, et autres complications. 

Tout traitement par orthèse d’avancée mandibulaire devra faire l’objet d’un contrôle dentaire au moins annuel.