Vous êtes ici

Radiofrequences

L'usage des RADIOFREQUENCES en ORL permet de traiter notament l'OBSTRUCTON NASALE et les RONFLEMENTS, mais aussi les pathologies liées aux amygdales, type AMYGALITES CHRONIQUES.

Il s’agit de techniques ambulatoires qui se pratique au cabinet médical SOUS ANESTHESIE LOCALE, employant des électrodes d'un type particulier, dont l'utilisation se fait à températre constante, évitant ainsi les douleurs liées à l'effet thermique. Les risques de complications et effets secondaires sont alors en pratique, très exceptionels.

Elles consistent à cautériser les tissus  à l’aide d’un COURANT PLASMATIQUE, provoquant une agitation molléculaire qui favorise la fibrose des tissus. La fibrose entraîne alors une diminution du volume des tissus ainsi que leur rigidification.

Dans l'OBSTRUCTION NASALE : celle-ci résultant dans la majorté des situations, d'une hypertrophie muqueuse des cornets inférieurs, l'intervention consiste, au moyen d'une electrode implantée dans l'épaisseur du cornet , de délivrer une brulure interne et parfaitement dosée. L'avantage de la technique est qu'il n'y a par conséquence aucune brulure muqueuse, donc aucune croute ni douleurs dans les suites. Cette cautérisation interne va donc provoquer une cicatrisation qui, dans les semaines suivantes, va se traduire par une fibrose et donc une rétractation du cornet permettant, au bout de 4 à 6 mois, de libérer le passage de l'air dan la fosse nasale. Deux à trois séances sont parfois nécéssaires.

Dans les RONFLEMENTS : l'intervention a pour objectif de faire diffuser le courant plasmatique sous forme de "tunnelisations" du voile de palais, consitant à implanter l'electrode seloe différentes directions dans l'épaisseur du voile. L'avantage de la technique est qu'il n'y a par conséquence aucune brulure muqueuse, donc aucune croute ni douleurs dans les suites. Cette cautérisation interne va donc provoquer une cicatrisation qui, dans les semaines suivantes, va se traduire par une fibrose et donc une rigidification du voile, permettant, au bout de 4 à 6 mois, de limiter les vibrations de celui-ci pendant le sommeil, donc de limter les ronflements. Cette intervention peut être associée dans la même séance, à une fulguration des amygdales, permettant de réduire leur taille lorsque leur volume excessif contribue à la génèse des ronflements. Deux à trois séances sont parfois nécéssaires.

Concernant les AMYGDALITES CHRONIQUES : les Radiofréquences permettent aussi, par la même technique de TUNNELISATION DES AMYGDALES, de les stériliser dans le cas d'ANGINES A REPETITIONS ou D'AMYGDALITES CRYPTO-CASSEEUSES ( inflammation chronique des amygdales à l'origine d'apparition récurrente de dépots blancs nauséabonds ). La technique de FULGURATION permet de plus, réduire leur volume dans le cas d'AMYGDALITES HYPERTROPHIQUES avec ou sans RONFLEMENTS. Plusieurs séances sont alors le plus souvent nécessaires, permettant d'éviter le recours à l'intervention chirurgicale conventionnelle, et ses risques opératoires