Vous êtes ici

LES EXPLORATIONS

 
 
 
 
 

Au delà de l'interrogatoire et de l'anamnèse, la consultation est centrée sur l'examen clinique du patient, mais aussi les nombreuses explorations ORL permettant de compléter utilement le dossier du patient, en vue d'approche diagnostique et suivi le plus raprochés.

LA CONSULTATION SOUS ASSISTANCE VIDEO

Notre équipement moderne et non invasif est continuellement amélioré, afin de permettre d'affiner au maximum le diagnostic.  L'assistance vidéo permet notamment de mémoriser l'examen clinique, mais aussi d'illustrer le dossier et de permettre au patient de le constater par lui-même, au moyen d'écrans de contrôle. 

L'EXAMEN DES TYMPANS AU MICROSCOPE

Il renseigne sur l'état anatomique de la membrane du tympan et recherche diverses anomalies visibles, correspondant souvent à des séquelles d'otites : perforation , cholestéatome, rétraction.

LA VIDEO-ENDOSCOPIE NASALE 

Elle permet de faire l'examen exhaustif des particularités anatomiques du contenu nasal et d'éventuelles lesions inflammatoires muqueuses à son niveau. Elle permet aussi surtout d'examiner des régions autrement inaccessibles.

LA VIDEO-NASOFIBROSCOPIE PHARYNGEE  ET DES CORDES VOCALES  

Elle permet d'examiner formellement l'aspect du carrefour aéro-digestif et de la glotte, mais aussi d'apprécier toutes pathologies organiques ou fonctionnelles des cordes vocales.

L'AUDIOMETRIE TONALE et VOCALE

Examen de base de toute surdité qui nécessite la participation du patient. Réalisé en cabine insonorisée, il consiste à faire entendre au patient une série de 8 sons purs compris entre 125 et 8 000 hertz en faisant varier leur intensité. Les seuils de perception sont mesurés, pour chaque oreille, en conduction aérienne (CA) et osseuse (CO). Les résultats sont inscrits sur un graphique où les fréquences sont en abscisse et les intensités perçues en ordonnée.

Cet examen permet de distinguer 3 types de surdités :

      1. les surdités de transmission qui résultent d'une lésion du tympan ou des osselets ou d'une obstruction du conduit auditif externe : la conduction osseuse est normale. Seule est abaissée la courbe de conduction aérienne.

      2. les surdités de perception qui résultent d'une lésion de l'oreille interne ou des voies nerveuses cochléaires : les conductions osseuse et aérienne sont abaissées parallèlement.

      3. les surdités mixtes qui résultent de lésions tympano ossiculaires propagées à l’oreille interne : les conductions osseuse et aérienne sont altérées mais de façon dissociée.

 

                                 

 

LA TYMPANOMETRIE

Elle étudie la fonction du système tympan-osselets et la pression dans l’oreille moyenne et l’étude du réflexe stapédien. Trois sondes sont placées dans le conduit auditif externe : une faisant varier la pression, une envoyant un son et une autre recueillant la quantité de son réfléchi. L’examen ne peut être réalisé en cas de perforation du tympan ou de corps étranger du conduit auditif externe (bouchon de cérumen)  Elle mesure la souplesse ou compliance du tympan et des osselets lorsque celui-ci est soumis à des variations de pression externe positive puis négative. Dans le cas d'une oreille normale, on observe un tympanogramme triangulaire dont le pic est centré sur une pression nulle, c’est-à-dire égale à la pression atmosphérique (courbe A).

impédancémetrieEn cas d'otite séro-muqueuse, le tracé est plat (courbe B). En cas de dépression dans l’oreille moyenne, le pic est dévie vers les pressions négatives (courbe C).

La tympanométrie peut également renseigner sur d'autres anomalies de l'oreille moyenne : rupture de chaîne ossiculaire (courbe AD).

L'IMPEDANCEMETRIE

Elle consiste en l'étude du réflexe stapédien ( ou acoustico-facial ). Ce réflexe correspond à la contraction du muscle de l'étrier déclenchée par une stimulation acoustique forte (de l'ordre de 70 à 95 dB). Cette contraction provoque une mise en tension de la chaîne des osselets et donc du tympan dans lequel le manche du marteau est incrusté. Il en résulte une variation minime de position du tympan, décelable par impédancemétrie. Il s’agit d’un test rapide et objectif permettant d’explorer l’oreille moyenne et interne, les voies auditives et le nerf facial. La détection du réflexe oriente le diagnostic topographique et donc étiologique des surdités. Il a une valeur pronostique dans une paralysie faciale périphérique

LES EXPLORATIONS DU SOMMEIL :

           LA POLYGRAPHIE NOCTURNE :  est un examen qui permet d’enregistrer tous les paramètres de votre respiration au cours du sommeil. Elle est utile pour diagnostiquer un syndrome d'apnées du sommeil et autres pathologies du sommeil.

polygraphierespiratoire

Cet examen est réalisé le plus souvent en ambulatoire, c’est-à-dire à domicile.

En pratique, vous venez au cabinet pour la mise en place des capteurs.
Ceux-ci comportent habituellement 2 ceintures, l’une thoracique, l’autre abdominale qui enregistrent les mouvements respiratoires. Un capteur collé à la base du cou enregistre les sons de la respiration et du ronflement; mais aussi les variations de pressions. Un doigtier posé sur l’index permet d’analyser l’oxygénation du sang. Enfin un capteur avec 2 petits embouts narinaires permet de capter le flux de l’air qui passe au niveau des narines.

Intérêt : cet examen est facile à réaliser, dans des délais rapides, il donne un diagnostic précis si le sommeil est continu.

Limites : si le sommeil est très fractionné, on peut sous-estimer l’index d’apnées.